top of page
  • Photo du rédacteurAnne Marie Nolot

QUE FAIRE CONTRE NOS RUMINATIONS ? votre 2ème clé



2ème clé pour vous débarrasser des pensées répétitives qui parasitent votre quotidien 🗝️ :


Agir sur nos pensées 🧠

Notre cerveau est constamment en activité : nous avons plus de 6000 pensées par jour !

La plupart sont automatiques, et nous n'en sommes pas forcément conscients. Elles constituent notre discours intérieur, que nous pouvons à tout moment remettre en question.

Lorsque celui ci devient désagréable, voici ce que nous pouvons faire :


👉 Nous placer en position d'observateur :

Au lieu de subir notre discours, écoutons le comme le ferait un observateur extérieur et prenons conscience de ce que nous sommes en train de nous raconter.


👉 Nous demander ensuite si ce que nous pensons est bien LA vérité

La vérité, c'est quelque chose d'indiscutable, pour laquelle il n'existe aucun contre exemple. Par exemple "il pleut" c'est la vérité ; par contre, "c'est encore une journée pourrie "n'est que mon appréciation !

De même, mon compagnon rentre en retard : c'est la vérité. "Il est encore allé traîner avec ses copains en me laissant seule " : c'est que mon mental me raconte.


👉 En cas de doute, remplacer notre pensée par une autre

Pour arrêter de ruminer sans arrêt ce genre de pensée, chercher plutôt s'il n'y a pas d'autre cause possible à son retard : un imprévu au travail, un problème de transport, une course à faire en fin de journée ..... Cela va automatiquement réduire mon anxiété !


👉 Décider d'une action à poser 🎬

Exprimer son ressenti et mettre quelque chose en place pour éviter qu'une situation semblable ne se répète. Par exemple, lorsque mon mari rentrera, lui dire que j'étais anxieuse car je n'avais pas de nouvelles et lui demander de me prévenir la prochaine fois.


Et vous, où en êtes vous avec vos pensées répétitives ? 🔄

Si vous souhaitez m'en parler, n'hésitez pas à me contacter ! La séance de découverte de ce que peut vous apporter le coaching est gratuite et sans engagement de votre part.

6 vues0 commentaire

Comments


bottom of page